Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A l'ombre des vautours qui planent sur Clearstream Town, un vilain corbeau, surgissant de nulle part, jette une dynamite dans la croupe du troupeau. Un zig aux santiags à hauts talons, avide de galons et de ferraille, la chique entre les chicots encrassés, surgit derrière la poussière chaude d'une affaire plus que brûlante. L'arme au poing, il apprend l'existence de listings de comptes bancaires, où son nom Nico Benedicto Pacifio Juan Maria Ramirez Sarkozy, dit "Sarko", aurait été souillé jusqu'au fin fond du Luxembourg. Une magouille poisseuse instrumentée par le vice-président d'EADS, Jean-Louis Gergorin dit "le corbeau", visant à traîner dans la boue, ses rivaux du milieu de l'armement et de l'aéronautique exécutée par un ex-trader Imad Lahoud, une de ses vieilles connaissances. Le corbeau y aurait impliqué Sarko avec la bénédiction perverse d'un certain Dominique De Villepin, un homme élancé au long manteau grisâtre et gommeux, à l'allure mystérieuse et flamboyante, plus connu sous le nom de "Blondin". Ancien complice de la bande à Sarko, Blondin trouverait là un coup de machette imparable pour balayer un rival, sans effusion de sang.

Mais la mayonnaise ne prend pas et cela se retourne contre lui. Sarko, fier comme un padre polonais, fort de sa prépotence ayant plusieurs cordes à son arc, décida de faire parler la poudre et de livrer Blondin au Shérif de Clearstream Town, dans l'espoir de lui passer définitivement... la corde au cou.

"LE FAUX BOND, LA BRUTE ET LE TRUAND" est une parodie du film : "LE BON, LA BRUTE ET LE TRUAND" !
Une parodie, un fake, un photomontage signé...
©SB LE SNIPER

Le bon la brute et la Newsletter
Tag(s) : #DROITE