Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Eric-WOERTH-Pendez-les-BETANCOURT-fake-SB8.jpg

 Dans la vilenie des creuses balafres, le shérif adjoint à la moralité douteuse a été lynché par tous les gratte-papiers de Sarkozy Town, avident de potins et de potences...

Mais le cow-boy sait nourrir les vautours. Impitoyable et habile de ses comptes, il exécute ses missions avec une redoutable compétence. Il caresse dans le sens de la fourrure les plus grands donateurs, collationne en compagnie d'argenteux, délivre des légions d'honneur à prix d'or, use son bouclier fiscal à coup de millions, accepte des chèques passés sous la table du saloon, dont certains iront même jusqu'à financer l'élection du shérif Sarkozy, un petit familier de la pitance des Bettancourt...

Alors qu'il traque armes aux poings les évasions fiscales, il est rattrapé par la diligence de cette vieille héritière accompagnée de sa pauvre fille agitée, frottant une mèche bien fragile d'une tonitruante dynamite ! La réforme de la retraite tout juste mise sous les verrous à coups de ceinturons, il sent la moisissure épaisse arriver sur le métal mou de ses éperons !

Car pour quelques millions de plus, la richissime veuve (ou un intime charognard) coule en douce une partie de son butin dans le grand canyon bancaire Suisse ! Une poussière dans l'oeil, l'épouse du shérif adjoint Florence Woerth, alors employée d'une société gérant une partie de l'opulence de la riche héritière, abandonne l'écurie pour se consacrer soudainement au ménage de la petite famille ! L'ombre d'une croix plane sur la tête de son mari affaibli. Eric Woerth ministre du budget, trésorier de l'UMP et mari de l'employée, ne pouvait ignorer la fraude fiscale. Le conflit d'intérêts explose finalement sous les santiags bien cirés d'un homme droit dans ses bottes et qui risque de laisser des traces... bien distinctes, bien profondes.

Mais loin de battre en retraite, celui qui fait cher payer la sueur du labeur, compte bien faire briller son étoile en faisant baver la veuve Bettancourt et ses enveloppes kraft, parce que finalement... elle le vaut bien.


"PENDEZ LES BETTANCOURT" est une parodie du film : "PENDEZ-LES HAUT ET COURT" !
Une parodie, un article, un fake, un photomontage signé...
©SB LE SNIPER

 

 

Tag(s) : #DROITE